recyclage

A l'école du développement durable.

Pendant la Semaine Européenne du Développement Durable, du 30 mai au 5 juin 2017, l'école s'est mise aux couleurs des objectifs de développement durable des Nations Unies. Les enfants ont réalisé une grande exposition et leurs parents, les collégiens, le personnel de la mairie ainsi que toutes les classes de l'école ont été invités à la visiter. En groupe, ils ont réalisé une affiche pour promouvoir leur objectif préféré et leur engagement. Nous avons aussi laissé à disposition sous chaque panneau un livre d'or, pour permettre aux visiteurs de s'engager à leur tour. Les trois premiers jours, rien... Les enfants étaient déçus. Mais à partir du quatrième jour, les gens ont joué le jeu (animateurs du périscolaire, parents, enfants) et nous avons dû ajouter des pages !

Expo07

Lire la suite

Trier, c'est bien ; Recycler, c'est mieux ; Réduire nos déchets, c'est notre engagement !

Pendant la Semaine Européenne du Développement Durable, du 30 mai au 5 juin, nous nous sommes inscrits avec ma classe à plusieurs programmes de recyclage d'objets habituellement non recyclés : les gourdes de compotes et le matériel d'écriture. Dans une école, ce sont deux des principaux objets qui se retrouvent régulièrement à la poubelle. Ca me faisait mal au ventre à chaque fois que je voyais partir à la poubelle les feutres pour ardoises et leurs confrères stylos bille, tout comme quand je trouvais dans la cour de récréation ou dans le parc attenant à l'école les fameux petits bouchons en forme d'hélice des compotes non moins fameuses !

En partenariat avec l'association TERRACYCLE, ces "déchets" seront maintenant collectés à l'école, recyclés par l'association et valorisés. En fonction du nombre de déchets collectés, on obtient des points, et ces points sont transformés en dons financiers, offerts à une association de notre choix : les enfants ont choisi l'association WWF, le panda gagne à tous les coups ! :-)

Les enfants ont réalisé de jolies boîtes pour présenter notre initiative aux différentes classes ainsi qu'aux parents pendant la SEDD2017. Inutile de vous dire que la boîte pour compotes déborde, et qu'on est déjà passé au modèle du dessus ! Mais ça fonctionne, on n'en retrouve plus dans la cour.

L'objectif est aussi de montrer que nos poubelles débordent. J'ai cherché à sensibiliser mes élèves au fait qu'il fallait chercher à réduire nos déchets. Avec les activités de nettoyage de la nature, de recyclage et d'upcycling qu'on a faits cette année, ils commencent à bien comprendre l'enjeu ; d'où le slogan qu'ils ont choisi pour leur affiche :

Trier, c'est bien ; Recycler, c'est mieux ; Réduire nos déchets, c'est notre engagement !

Ils ont proposé d'acheter un gros pot de compote en verre et de mettre leur dose dans un petit pot type pot de confiture ou pot pour bébé réutilisable. La maîtresse que je suis croit rêver ! Là, on se dit qu'on a contribué à faire évoluer, un peu, les choses. L'idée est là, elle n'a plus qu'à faire son trou dans leurs jolies petites têtes maintenant, pour qu'elle perdure les années futures. Et j'espère que si je fais tourner ma toupie, elle s'arrêtera :-) 

Lire la suite

Pour un festival de Cannes 2018 durable ?

Infographie industrie textileLe Programme de développement durable à l'horizon 2030, signé par les Nations Unies en septembre 2015, vise à transformer le monde vers un modèle plus durable : "Un monde où les modes de consommation et de production et l’utilisation de toutes les ressources naturelles soient durables. (…)"

En signant l'Accord de Paris en décembre 2015 durant la COP21, la France, aux côtés des Nations Unies a affirmé " l’importance de l’éducation, de la formation, de la sensibilisation, de la participation du public, de l’accès de la population à l’information et d'une coopération à tous les niveaux." pour changer nos habitudes de consommation et nos modes de production, notamment dans l'industrie textile, qui est la deuxième plus polluante après celle du pétrole.  

A l'heure où se cloture la 70ème édition du festival de Cannes, un festival à la renommée internationale, et où il est coutume de dire que le spectacle se passe autant sur les marches rouges que dans les salles obscures, on ne peut que regretter que les stars n'aient pas saisi cette formidable occasion pour promouvoir une mode éthique et responsable, tout en sensibilisant les populations aux dangers de la surconsommation dans l'industrie textile.

Aujourd'hui, en se mobilisant, les célébrités pourraient faire passer le message indispensable d'acheter mieux mais moins, et de résister à cette mode du "fast fashion" (mode jetable, qui engorge les placards et les usines de recyclage de pièces bon marché).

Pour atteindre l'objectif 12 des Objectifs de Développement Durable, il convient d'acheter mieux, mais moins !ODD12

1) acheter mieux : des textiles à base de fibres bio, non hydrovores, à base de produits recyclés, … respectueux des ouvriers et de l'environnement, ... Le collectif Ethique Sur l'Ethiquette œuvre pour sensibiliser les consommateurs à la qualité sociale de leurs achats. Le groupe Bastamag  a rédigé un article sur la toxicité des vêtements, en s'appuyant sur des rapports officiels français et européens, ainsi que sur une étude de l'ONG Greenpeace : les dessous toxiques de la mode (des résultats assez flippants, je dois dire).

Les célébrités sont des icônes de la mode, surtout lors de grands événements, et sont très suivies par l'ensemble de la population. Tout comme Marion Cotillard qui utilise son image pour sensibiliser à la protection de l'environnement,  Emma Watson s'investit elle-aussi. Dans The Press Tour, elle présente sur son compte instagram ses différentes tenues utilisées pendant la promo du film Beauty and the beast, en mettant en lumière le côté éthique et responsable de ses vêtements. Elle nous présente notamment l'agence de conseil Eco-Age, créée par l’italienne Livia Firth, qui invite les marques et créateurs à entrer dans une démarche plus éthique et responsable  : le “Green Carpet Challenge” incite les créateurs à proposer une ou plusieurs pièces éthiques et éco-responsables lors des grandes cérémonies médiatisées.

On ne peut qu'espérer que le Red Carpet suive son exemple et entre à son tour dans cette dynamique.

Acheter mieux, c'est bien ! Mais ...

2) acheter moins, c'est mieux ! : Et là aussi, les associations et les particuliers font un travail remarquable et regorgent d'idées pour sensibiliser les populations . Le six items challenge, lancé par l'association britannique Labour behind the label, et relayé par le magazine wazhabit, propose de ne porter que six vêtements pendant six semaines. Une étude a montré que 70% de notre garde-robe n'était pas utilisée, ce qui est du gâchis. Ce que nous ne portons pas pourrait être utile à quelqu'un d'autre.

Certaines associations et applications proposent des alternatives à notre consommation excessive et notre envie de changement :

- la location de vêtements (hylla_penderie, …) ;

- l'achat de vêtements d'occasion, notamment dans des friperies solidaires : une solution plus respectueuse de l'environnement et plus solidaire.  Aline partage son expérience et ses astuces sur son blog consommons sainement

- le partage ou prêt de vêtement (sharevoisins, digitroc : le service d'échange de Consoglobe, My Troc…).

Pour ma part, je n'ai pas acheté de vêtement depuis 18 mois : on fait tourner nos vêtements entre copines et dans la famille. Et je m'en porte bien mieux ! :-)

F sdg goals icons individual cmyk 17Alors, quand je vois les diaporamas photos du festival, où la foule afflue en nombre pour voir ses stars préférées, stars qui changent de robe tous les jours, voire parfois plusieurs fois sur une même journée, je me dis que c'est dommage et qu'on a raté là une bonne occasion d'éveiller le public à cette problématique plus qu'urgente. Beaucoup d'associations ou de citoyens font un formidable travail de sensibilisation et de recherche d'alternatives, mais peinent à faire entendre leurs voix. Je suis convaincue que l'univers de la mode et du show-biz peuvent avoir aujourd'hui ce rôle majeur d'éducation vers une mode durable, éthique et responsable (conditions de travail, impacts environnementaux). Le consommateur doit être conscient des conséquences des choix qu'il fait. Et c'est là où un festival ultra médiatisé comme le festival de Cannes prend tout son intérêt : dans le cadre du festival de Cannes, nos célébrités pourraient doublement montrer l'exemple : en portant des tenues provenant de créateurs responsables, mais surtout, en ne démultipliant pas les tenues : une tenue pour le tapis rouge, une pour les galas et une pour les fiestas, ce serait déjà pas mal non ?

Montrer l'urgence de la nécessité d'acheter moins, c'est une transformation radicale de la société, mais une transformation indispensable, à l'heure où le recyclage atteint ses limites. En effet, le Ministère de la Transition ecologique affirme que le recyclage habituel des textiles (transformés pour refaire de nouveaux vêtements) ne pourra absorber le tonnage additionnel des textiles collectés, prévus par la filière des déchets textiles.

Alors, le festival de Cannes se targue déjà d'avoir une palme réalisée avec de l'or extrait de manière écoresponsable, tout comme les diamants qui y sont ajoutés cette année pour célébrer la 70ème édition ; Paris propose bien les premiers jeux olympiques durables pour 2024, pourquoi pas un festival de Cannes 2018 significativement durable ? ;-)

Hôtel 5 étoiles pour clients à 6 pattes !

Hotel a insectes 17

Notre école étant située en plein coeur de la ville, nous avons voulu construire un hôtel à insectes pour héberger nos amis à 6 pattes, partenaires de nos efforts pour avoir un beau jardin écocitoyen !

La structure est en palettes et planches de coffrage, provenant d'un chantier voisin. Boîtes de lait, rouleaux d'essuie-tout et papier toilette ont été recyclés, on devrait même dire upcyclés ! Tiges de bambou, de roseaux, d'arbres ou bûches ont été glanées par les enfants au gré de leurs promenades. Les chambres n'ont pas tardé à se remplir ! Notre groseiller et notre fraisier ont été pollinisés. Les petits fruits apparaissent déjà ! Gageons que nos tomates feront de même, si elles survivent à la pluie du moment...

Pour construire vous aussi un bel hôtel à insectes, consultez le guide de l'association Arthropologia, agréée Education Nationale.

Lire la suite

Mon petit guide pour réduire les déchets

Logo cahier peda dechetsLes enfants aussi ont droit à leur petit guide de réduction des déchets !

Ce cahier pédagogique propose 16 ateliers qui permettent de raconter aux enfants ce qu’est la prévention des déchets et de leur enseigner les bons gestes. Les différentes pistes sont détaillées pour vous permettre de les réaliser facilement auprès d’enfants de 6 à 14 ans en milieu scolaire, en centre de loisirs ou en famille.

Ce cahier pédagogique a été élaboré par le département de la Gironde, en coopération avec l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et le site Les Ecomatismes.com
 
Téléchargez le lien mais n'imprimez que si nécessaire ;-)

Jouer en recyclant, recycler en jouant !

Après 2 opérations de nettoyage de la nature réalisées avec les enfants, pour clore notre session sur la gestion des déchets, leur tri et leur recyclage, nous avons accueilli l'association La Maison Upcycling dans la classe. Cette association, s'est donnée pour mission, entre autres, de construire des jeux pour enfants sans rien acheter, simplement en upcyclant des objets destinés à la poubelle (de tri bien évidemment ;-) )

A la différence du recyclage, qui transforme du vieux pour refaire du neuf, l'upcycling vise à valoriser les déchets pour les utiliser à un usage différent, en les transformant en un objet de valeur supérieure.

La responsable de la Maison Upcycling a donc présenté aux enfants différents jeux du commerce revisités avec des objets récupérés : bouchons, boîte à oeufs, cartons, ... Puissance4 a eu beaucoup de succès, le mémory aussi, ainsi que Master Mind, qu'ils ont allègrement détourné, parce qu'ils le jugeaient trop difficile :-)
 

Lire la suite

Grand nettoyage de printemps

Aujourd'hui, avec mes élèves, nous avons organisé une deuxième opération de nettoyage de la nature aux abords de l'école. Après une première opération réalisée en septembre, où ils avaient été stupéfaits de découvrir certains objets abandonnés, ils avaient hâte de recommencer. Devant l'école, on trouve des mégots à foison, des pailles et des bouchons de compotes, etc ... Dans le parc adjacent à l'école, où les enfants vont goûter après la fin des cours, on trouve  nombre de bouteilles en verre et de canettes de soda ou de bière... Précisons que 9 poubelles quadrillent le parc (il y en a une tous les 10 mètres).

Butin 02 blog

En 1h15 de dur labeur (une grosse récré pour les enfants qui étaient hyper motivés), nous avons récolté trois gros sacs poubelle : à gauche le verre ; au centre papiers, cartons, canettes, tout ce qui se recycle ; à droite mégots, plastique, lacets, ... tout ce qui va partir à l'incinérateur.

 

 

Les enfants ont exposé leur butin sur le banc : 4 ballons retrouvés dans les buissons, réquisitionnés pour la cour de récréation ; une paire de chaussures, un verre, une cuillère, un tournevis, un marqueur, une affiche de mise en fourrière, ... Butin blog

 

 

Souris blog

 

La triste découverte fut cette petite souris morte, au fond de la bouteille de bière, qui s'est vraisemblablement noyée après avoir été endormie par les vapeurs de l'alcool. Ca les a vraiment mis en colère, et pour eux le message est clair : les déchets sont dangereux pour les animaux ! La nature n'est pas une poubelle ! Ils veulent pouvoir jouer dans un parc propre ! En somme, des demandes bien légitimes...